Montage

Une Stadion légendaire

En apparence, ce premier week-end d’octobre se présente un peu comme un pèlerinage, celui du Castellet, la première Spartan organisée dans l’hexagone. Dans les faits, il s’annonce comme une journée de records et de grande première pour la No Difference, en pleine ébullition.

 

Julien, qui continue sur son exceptionnelle lancée, prendra, avec son binôme Claudio, le départ de la Trifecta enchaînement de la Beast, de la Super et de la Sprint dans la même journée. Il en a déjà l’expérience mais cette fois-ci, il est question de sélection pour la Spartan Stadion de Tokyo, au mois de décembre! La dernière course, la Spartan Sprint by Night, aura lieu, comme son nom l’indique, de nuit. Les coureurs, plongés dans l’obscurité, devront se débrouiller à la lueur de leur lampe frontale. Une expérience mythique et un joli pied de nez pour Julien, qui se retrouvera dans son élément.

 

Première planétaire

Soraya est en passe d’accomplir un véritable exploit, celui de terminer une Trifecta étalée sur l’année. Après la Sprint de Morzine, la Super de Verbier, la voici bientôt au départ de la Beast du Castellet, avec ses co-équipiers : Sarah, Alex, le capitaine d’équipe, Damien, Guivy, Dany et Claudio, en soutien. Cette prouesse sportive qui illustre bien la détermination de Soraya, pourrait marquer l’histoire de la Spartan Race, aucune personne paraplégique n’ayant encore réalisé cette performance au niveau mondial. C’est aussi l’aboutissement d’une trajectoire collective signée par l’ensemble de ses binômes, impliqués tout au long de l’année, et pour certains, absents samedi.

 

C’est une grande première également pour Bruce qui s´élancera dans la Super, avec une toute nouvelle équipe constituée de Caroline, Carine, Charlotte et Dimitri, particulièrement investis dans cette mission. Le travail en amont de l’épreuve (entraînement physique et mental, distribution des rôles) et la motivation de chacun, a déjà cimenté l’esprit de cette équipe de choc ! Nul doute qu’ils parviendront à amener Bruce au bout de l’épreuve, mais aussi au bout de lui-même. N’oublions pas Adriana (Super), Adrien (Sprint de nuit) et Cédric (Trifecta) qui se lanceront sur différentes courses en soutien à l’association.

 

Aldo immortalisera ces instants qui marqueront l’histoire de la No Difference. De son côté, Alain jonglera, avec habileté, avec la logistique et tous les imprévus d’une Team en progression vertigineuse. À chaque étape, l’équipe bénéficie du fidèle soutien de ses partenaires bienveillants et présents en pensées ou sur le terrain. L’émulation et la dynamique de la No Difference sont contagieuses !

 

Communiqué de presse, Association No différence
Sophie Barenne