Bruce et Claudio

Spartan d’Orte, un scénario renversant

Comme chacun le sait, les spartans sont des courses qui se jouent aussi au mental. Pousser son corps à bout ne suffit pas, encore faut-il que le cerveau l’accepte. À ce titre, ce week-end haut en couleur prouve encore combien l’équipe de choc de No Difference peut faire face à toutes sortes d’épreuves et d’imprévus.

 

Partis ce week-end à Orte pour accompagner Soraya dans une distance encore jamais parcourue par elle, Virginie, Alex, Sammy, Anthony, Dimitri, et Dany ont appris, quelques heures avant l’échéance, que Soraya ne serait pas sur la ligne de départ avec eux pour des raisons médicales graves (heureusement arrangées depuis).

 

Renversement de situation

En de telles circonstances, beaucoup en auraient perdu leur motivation, mais il n’en a  rien été. C’est finalement en solo que tous ont concouru, bien décidés à réaliser une performance au pied levé ! Galvanisée par ce challenge de dernière minute, la Team (comprenant également Carine, Charlotte, Caroline, Adriana, Jill, Manu, ainsi que  Bruce et Claudio), a obtenu des résultats exceptionnels.

 

Palmarès d’exception

Anthony ayant été « kidnappé » par sa famille pour fêter un événement heureux, c’est Bruce qui a brillamment couru la « Trifecta », soit l’enchainement de la « sprint », de la « super » et de la « beast », avec Claudio. Quant à Adriana, Dimitri et Alex, respectivement 9ème,  6ème et 4ème dans leur catégorie d’âge, ils seraient potentiellement qualifiés pour les championnats du monde s’ils décidaient de concourir seuls ! Sammy, Dany, Virginie, Anthony, Jill et Manu ont, eux aussi, couru avec beaucoup de détermination et finalisé leur course en des temps records.

 

Mission accomplie également pour Carine (3h), Charlotte (3h) et Caroline (3h14) qui, au terme d’une course sous le signe du dépassement de soi, ont pulvérisé leurs objectifs.

 

Comme à l’accoutumée, c’est Alain qui assumait la logistique, assurant, de son côté également, un sans faute.

 

Ainsi se termine un week-end de performances pour une équipe littéralement transcendée, qui a su transformer l’absence de Soraya en vecteur de réussite.
Sophie Barenne
Communiqué de presse