8dde25c8-d699-4816-9b11-95ec3d3db20a

Une Team très engagée

Le point commun qui rassemble sous la même bannière les protagonistes de ce week-end, en route vers la lointaine Amérique pour les uns, ou le cadre familier du bout du lac pour les autres, est le désir inextinguible d’aller de l’avant. C’est ce que nous retiendrons d’un week-end trépident qui a vu Julien et Claudio, Soraya et Alex, se battre avec ténacité pour tirer le meilleur d’eux-mêmes, face à des épreuves très différentes…

 

C’est la mauvaise fortune, ou plutôt la grève des contrôleurs aériens qui a frappé Julien et Claudio en plein élan. Après des semaines d’entraînement et de régime alimentaire spécifiques en vue de la Spartan Stadion à Washington, le voyage n’a finalement pas eu lieu, privant Julien et Claudio non seulement de course mais aussi de rencontre historique avec l’association américaine Team X-T.R.E.M.E. USA dont l’échange s’annonçait particulièrement riche.

 

Julien : Madrid et Londres en ligne de mire

Mais la gestion des impondérables fait aussi partie de la préparation physique et mentale de la Team, qui rend Julien et Claudio, particulièrement résilients. Après le temps de la résignation, vient le temps de la revanche sur le destin. Tout cela n’est que partie remise et ne fait qu’alimenter le désir de Julien et Claudio de se surpasser à l’occasion des prochains rendez-vous : Madrid puis Londres.

 

Mission accomplie pour Soraya

Soraya et Alex avaient quant à eux mûri le dessein d’en venir à bout du semi-marathon de Genève. Soraya, à la force de ses bras et soutenue moralement par Alex tout au long du parcours, y est parvenue, faisant preuve de beaucoup de courage pendant une course réputée fastidieuse. Le binôme qui, au-delà de la performance a encore gagné en confiance, semble avoir pris goût aux défis. Il promet un engagement total pour la « Sprint » de Morzine en juillet.

 

La Spartan, une expérience motrice incommensurable

Course « totale » s’il en est, avec ses épreuves et dénivelés, la Spartan revêt un intérêt bien plus profond que les marathons aux yeux de Soraya et constitue d’ailleurs le choix de prédilection d’une grande partie des athlètes en situation de handicap de la Team. Au cours d’une Spartan, ils parviennent à prendre place au cœur d’une atmosphère particulièrement stimulante et à vivre des expériences motrices inimaginables que leur cerveau enregistre. Le lien intime qui unit la personne, tout son corps en action et l’équipe qui la soutient est tellement intense que tous les efforts se confondent. L’identité partagée dans cette expérience sportive extrême repousse les limites du handicap et recrée le lien parfois perdu entre mouvement et intention.

 

Une course peut en cacher une autre

À ces épisodes hauts en couleur est venu se greffer la performance, en Grèce, de Lucie sur un 5km. L’épreuve s’inscrit dans la préparation de Lucie et de Pascale au triathlon qu’elles ont prévu de boucler ensemble à l’automne.

 

À vos agendas !

L’agenda de la Team ne cesse de se remplir. Tenez-vous prêts pour les prochains rendez-vous, avec, en premier lieu, « l’ultra beast » d’Andorre, le 15 juin. Il s’agit d’une des plus belles « ultras » au monde mais aussi l’une des plus éprouvantes. Anthony et Claudio en prendront le départ, et courront en hommage à Saïd qui l’adorait. Le binôme Anthony-Claudio poursuivra avec les championnats d’Europe dans les Dolomites le 29 juin avant de retrouver l’ensemble de la Team pour l’incontournable Spartan de Morzine où la Team présentera au moins 8 personnes en situation de handicap au départ.

 

La Team fonctionne grâce à l’efficacité et à l’incroyable engagement de tous les maillons de la chaîne, des sponsors et partenaires à la recherche médicale, en passant par les médias et la logistique.

Les performances et la progression de la Team, les sensations (re)trouvées par les athlètes qui s’engagent corps et âmes dans les épreuves, sont rendues possibles grâce l’implication morale et financière des sponsors qui portent le projet. Elles sont aussi immortalisées par Aldo, chargé de toute la partie médias et appréhendées dans les meilleures conditions possibles grâce au travail préparatoire d’Alain, pour la logistique et Welis, pour l’administration ainsi que les relais internationaux.

Sophie Barenne
Communiqué de presse