Image1

Alpina Race

Photo ©Aldo Viola

Le changement de lumière, les premiers frimas et l’heure d’hiver ont donné le ton, ou plutôt le rythme de la Virtureal de ce mois : l’Alpina race. Un hommage appuyé à la marque de montres Alpina, sponsor de la No Difference et de la plateforme UniversAllrun. Pour la Team, cette course joyeuse et émouvante du 31 octobre 2021 célébrait aussi le retour actif de Claudio.

La perception du temps varie selon le rythme de la vie. Le temps semble s’écouler différemment pour chacun. Parfois les heures s’étirent, comme au temps de ces séjours à l’hôpital qui ne finissent plus de durer. Parfois au contraire, elles s’envolent sans qu’on ait vu le temps passer, comme ce fut le cas ce dimanche.

Le temps a été le fil rouge de cet événement inauguré par Kim enjoignant le temps de s’arrêter, « (…) l’espace d’un instant. » Alors le souhait de Kim s’est exaucé, le temps d’une course à Genthod vécue comme un instant suspendu.

Le groupe des runners, emmené par Jean-Michel entouré des coureurs No Difference et accompagnés des membres d’Alpina, de QoQa et d’UBS, à la fois sponsors et supporters, a pris le chemin de la boucle des 5 kms. Puis les marcheurs, avec à leur tête John, Rocco, Alice et tous les enfants, ont suivi.

La côte infernale, comme on la surnomme, a été l’objet d’un défi : prendre la place de Jean Michel et la remonter à la force des bras, dans son fauteuil. Claire, Peter, Viviane, Olliver et Sarah ont relevé le chalenge et pris la mesure de l’effort fourni par Jean Michel. Là, non seulement la perception du temps s’est modifiée mais aussi celle de l’espace. Car la côte, presque anodine en marchant, devient une véritable épreuve quand il s’agit de la gravir grâce aux membres supérieurs.

La prochaine côte endiablée aura lieu, pour Jean Michel et la Team, en vieille ville de Genève, le 4 décembre, à l’occasion de la course de l’Escalade. Mais avant cela, ils pourront se déplacer sur du plat et se lancer d’autres défis, à l’occasion des Automnales et du salon de l’Art du Mouvement du 12 au 21 novembre.

Sophie Barenne
Communiqué de presse