BAT_SPARTE

L’alchimie No Difference

 La course de l’escalade a été vécue par la No Difference comme une consécration ce week-end. Elle projette littéralement l’ensemble de la Team vers de nouvelles ouvertures et la hisse vers des sommets inexplorés.

Depuis plus de 15 ans, Claudio anime, coache, soutient, relève, console, guide, encourage, transcende cette équipe bigarrée au parcours si singulier. Ni les difficultés, ni le temps n’ont entamé l’ardeur de sa volonté. Son ambition de mettre toutes les individualités au service d’une même cause, l’intégration des personnes atteintes de toutes sorte de handicaps au sein de la communauté valide, demeure aussi vive qu’au premier jour. Et cette fin d’année 2019 est, à ce titre, exemplaire.

« La Team ne lâche rien ni personne »

Pour cette dernière épreuve 2019, la Team se nommait Jean-Michel, Viviane, Bruce, Carine, Charlotte, Pascale, Claudia, Adriana, Sophie et Claudio, mais elle portait en elle également tous les absents si étroitement unis dans l’effort. Cet élan collectif, qui crée une motivation sincèrement partagée, est le fruit d’un travail de longue haleine pour Claudio. Gérer et valoriser les différences ainsi que la diversité des aspirations des membres d’une équipe n’est pas un travail de tout repos ! Mais l’investissement est fécond, une fois de plus, l’enthousiasme et le bonheur partagés à la fin du parcours est incommensurable.

Claudia, Adriana, et Carine ont ouvert le bal avec des courses individuelles en soutien à l’association. Les performances de chacune dans leur catégorie respective sont admirables. Bruce, galvanisé par la foule dès le départ, a tout donné et a franchi la ligne d’arrivée avec Charlotte et Carine. Toutes les deux l’ont accompagné avec attention jusqu’au bout de l’effort et ont su géré avec tact de nombreux imprévus. Viviane, aussi discrète qu’altruiste, rejoignait pour la première fois la Team et faisait équipe avec Jean Michel, Claudio et Sophie.

Trouver la force

Jean-Michel n’a pas démérité, il s’offre un magnifique temps de parcours sur l’ensemble des deux boucles… Mais le chrono ne saurait refléter la richesse de cette course hors du commun. Où trouver le courage quand on est au bout de ses forces ? Jean Michel s’en remet à la présence ou la mémoire de ses proches : son grand-père, Pierrot, Killian, Dylan, Kevin, Célien, Loïc, Alick, Olivier, Fabien et Ali, qui lui insufflent les ultimes sursauts de volonté. Les « kiai » émanant de Claudio à deux reprises ont fait écho à ces élans spirituels et presque mystiques, comme pour libérer toute l’énergie nécessaire à l’ascension, au moment crucial. On n’a décidément rien lâché samedi.

De son côté, Pascale a vécu de merveilleux moments pendant le Walking, cette épreuve mythique qui a lieu de nuit. De nombreux membres sont également venus avec fougue et entrain, malgré le froid glacial, soutenir la No Diff. Leur présence est essentielle et participe à la cohésion de l’équipe et à l’intensité des émotions. Les photos d’Aldo qui cristallisent ces moments de grâce, rendent à merveille la richesse de ces instants.

La journée de la Team s’est prolongée avec Kimka à Pully. Elle avait organisé une soirée tout en chanson, à l’occasion du téléthon avec des artistes exceptionnels, la présence de Franco Knie et de sa femme Claudia et une présentation de la No Diff par Alex et Claudio.

Les courses s’enchainent de façon trépidante mais ne sont pas des reprises itératives des précédentes. À chacune son mystère, sa part d’émotion et de partage. Le chemin parcouru depuis les débuts de la No Difference est immense et celui qui l’attend nous donne déjà le vertige tant il est ambitieux. La No diff n’a pas de limite. L’horizon qu’elle embrasse est à 360 degrés.

Communiqué de presse, Association No différence
Sophie Barenne